...on trie, on jette (oh oui), on range, on organise, on fait l'inventaire, place nette, on rêve, on met sur pied, on échafaude, Dieu que c'est bon cette "dynamique du bourgeon" !

Au moment du départ, j'étais enthousiaste mais fatiguée, j'avais besoin de me ressourcer, de me retrouver parmi les miens, de me requinquer pour avoir l'élan nécessaire à la mise en place de la phase 2, celle de l'après-challenge, de la reprise du business plan pour le faire mien, pour creuser comme je le souhaite l'ensemble des points abordés et leur donner une assise ultra-solide, bref, pour concrétiser cette idée que je porte depuis plusieurs années maintenant. 

Et, bien entendu, j'ai lu mes e-mails sur le télésiège, c'était couru d'avance... Et j'ai été très touchée, mais vraiment très touchée, de vos mots doux. Qu'il m'a fait plaisir de lire vos arguments, vos encouragements ! Et je savoure la chance que j'ai de pouvoir échanger avec vous sur mon projet... J'ai beaucoup aimé lire votre rapport à la rencontre fortuite (ou non d'ailleurs), au hasard qui n'en est peut-être pas un et qui, si l'on y est réceptif, peut ouvrir grand les portes du rêve. 

Durant ces 9 jours à 4, j'ai pu faire le point "malgré moi", vous savez, cette sensation que les choses décantent, infusent, toute seules, sans que l'on cherche particulièrement à faire le tri. Et je reviens avec une décision, oui, une seule, mais c'est déjà bien, elle est structurante : aborder - autant que faire se peut - les différents points de la création de mon entreprise les uns après les autres. Le Challenge auquel je participe m'a conduite en un temps très court à tenir les rênes de nombreux points, tous essentiels au montage de mon projet, et il est temps, je pense, de maintenir la cadence mais d'offrir à chaque point le temps qui lui est nécessaire afin de border le périmètre de mon big one. Donc, je m'y mets, là, tout de suite ! 

Sinon, la montagne ? C'était dément. Un ciel bleu outremer, un soleil de plomb, une neige douce, mais douce, un piou-piou enchanté, un petitou ravi, le bonheur de ces 9 jours tous les 4, je le garde bien précieusement avant d'attaquer ! Mais je ne vous cache pas être super happy de retrouver mon coin de toile !

Du coup, requinqués, à peine rentrés, nous avons sorti les caisses à outils, perforatrices et autres mécaniques - c'est tout un événement chez nous - afin de poser au mur plusieurs éléments et notamment ces fameuses caisses qui n'attendaient que ça. On a enchaîné sur un petit goûter à la maison avec les copains, les enfants qui se retrouvent tellement contents, le sol sur lequel on ne peut plus mettre un pied, Mr. November qui nous fait fondre de plus belle avec ses "tens", "enco" et "auvoir". Et on a eu la sensation de vivre dix jours bien chouettes !

 

P3194342

 

P3194357

 

P3194346

 

P3194355

 

Bon début de semaine et viens le printemps, je suis prête !