Lorsque je suis tombée sur cette information, j'ai vraiment trouvé l'idée bien menée et les choses bien senties. Pensez-vous, la rolls des poupées associée au spirit industriel des lettres d'enseigne de Kidimo + un atelier gâteaux + un bon fabricant de machines à coudre, c'est gagnant, non ? Une mini maison de couture, c'est top. Sauf qu'on ne parle que de filles, qu'on ne voit que des filles, que la page et les visuels sont rose bonbon. C'est super, mais je me dis pourquoi n'y en a-t-il que pour les filles dans cette mini maison de couture ? OK, elles aiment jouer à la poupée. Mais à y regarder de plus près, les Directeurs Artistiques des grandes maisons d'aujourd'hui sont souvent des hommes... Sûrement la faute à un très sensible plafond de verre déposé tout délicatement au-dessus de la tête des femmes candidates à cette fonction, mais si on arrêtait un peu les clichés ? Je me dis après coup que ce que j'aurais trouvé particulièrement culotté, eh bien, ç'aurait été un garçon au milieu de ces ravissantes petites filles.

Et vous, vos garçons, ils jouent à la poupée ? Ils font de la danse ?

Je sais, je provoque ! Ah, si "Madame Françoise"* était là...

 

atelier

Crédit photo : Corolle

 

* Dolto, bien sûr !