Car il y en a. Oui oui. Il y a des bas lorsque par exemple un matin, pressée, lors d'un check de ta page Facebook, tu te rends compte par un hasard (improbable ?) que ton identité visuelle est plagiée. Bah oui, comment appeler ça autrement ? 

 

logo leo petitpois1

 

Et ça ? 

logo leo petitpois

 

Et ça encore ? 

logo leopetitpois 1

 

Non, parce que, pour mémoire, la représentation figurative de Roger-Bontemps, créée par un Directeur Artistique qui possède des droits d'auteur - que Roger-Bontemps a acquis - et déposée auprès de l'Institut national de la propriété industrielle, publiée dans la Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle, c'est ça :

 

LOGO-QUADRI_ROGER-BONTEMPS

 

C'est la conjugaison de ces formes, couleurs et typographie. Déclinées à l'envi au sein d'une charte graphique. 

C'est du travail, beaucoup de travail. Incessant. Le jour, la nuit. Tes tripes mises sur la table. Ton univers. Comme si tout ce que tu essayais de dire dans tes créations et ton activité se trouvait ramassé là dans ce faux carré qui représente tellement de choses. 

C'est la peine d'avoir fait des recherches, des analyses, puis des dépôts, d'avoir acquis les droits d'usage exclusif de ta marque dans un certain nombre de "classes" d'activité.

C'est de l'argent aussi car tout cela n'est pas gratuit. 

Bien entendu, nous nous nourrissons tous de ce que nous voyons, touchons, entendons, goûtons, sentons et c'est ce qui fait la magie et l'énergie des échanges !

Mais, là, non. Non. STOP.

 

Bon. Et il y a des hauts aussi. Il y a des hauts lorsqu'une douce collaboration se met en place, amenée par de jolies rencontres, faites dans des lieux enchanteurs, à l'occasion d'événements organisés par des gens particulièrement professionnels... Et ça, ça, c'est si précieux ! Travailler en-sem-ble. 

 

Roger-Bontemps♥Louise Misha

 

Roger-Bontemps est donc tombé amoureux de l'univers de Louise Misha un certain 1er décembre et aura le grand privilège et plaisir de souffler un air délicatement vintage sur son stand à Playtime ce week-end. Date historique pour Louise Misha, qui présentera alors ses premières collections textile, bohèmes et poétiques... Filez-y ! Vous ne serez pas déçu(e)s, c'est ici