Donc. J'ai vécu un samedi studieux. Très studieux. Vissée sur ma Fanett de 8h30 à 21h30 à épuiser, ligne après ligne, une première to do list. Parce que, bien évidemment, une to do list qui s'épuise, c'en est une autre qui prend forme... Argh. Bon, bref, à la fin de cette journée, avec les yeux qui piquent, j'ai quand même décidé de m'octroyer un petit moment de répit et ai voulu regarder Populaire. J'ai juste eu le temps d'en avoir l'eau à la bouche car au bout de quelques minutes de duo Romain Duris-Déborah François, mon opérateur a gentiment fermé le rideau, alléguant d'une trop forte affluence... Argh. Bon bref. J'ai tout de même savouré mon chiche taouk, mis mon réveil et désactivé le changement d'heure automatique (merci la pomme), histoire de minimiser le risque de rater mon train. Et là, j'avoue. J'ai savouré ces presque trois heures, bercée comme un bébé, à lire chaque mot d'un magazine people très connu, et à ouvrir ce livre. J'avais lu La liste de mes envies - je n'arrive pas à remettre la main sur mon billet... Argh. Bon, bref - mais celui-ci est tellement plus... vrai, je trouve, tellement plus proche, qu'il n'a pas quitté ma main jusqu'à ce que je parvienne à la page qui indique le lieu de l'impression et la date du dépôt légal. Merci Monsieur Delacourt. Quel talent pour un premier roman. 

 

P3314217